Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/02/2015

Les "Couilles du Pape" en Confiture

Elles sont grosses, violacées, pandouillantes et bien juteuses. Qu’est-ce que c’est ? Vous donnez votre langue au chat ? Pas encore ? Je vais vous fournir un nouvel indice : Chez nous, on les appelle les couilles du Pape, mais le nom officiel serait « la noire de Caromb », ça y est ? Vous avez trouvé ? Non ? Bon, je vous donne un dernier coup de pouce, si vous cherchez sur Google, vous découvrirez que plusieurs confituriers ayant pignon sur rue en font des confitures (certes, pas aussi bonnes que les miennes *)

*(je parle de la confiote, pas du produit) 

Bon, maintenant que vous êtes allé faire un tour sur votre moteur de recherche favori, vous savez : « la couille du Pape » est une variété de figue, pour être plus exacte, il s’agit de la figue fleur (celle que l’on récolte en Juillet) de « la noire de Caromb » (ou figue de Provence). La figue de septembre est plus petite, plus ronde, plus sucrée, presque déjà confite, tandis que celle-ci est plus savoureuse, on dirait que l’on mange de l’eau de source tant elle rafraîchit la gorge. Ah oui, j’ai oublié de préciser, que chez nous, la nature est tellement généreuse que certaines variétés de figuier nous offrent deux récoltes de fruits par an, si par bonheur le gel n’a pas détruit celle des figues fleurs, comme ce fut le cas, l’an passé.

DSCN5464.jpg

Mais dis nous Akela, comment prépares-tu ta confiture ?

Rassurez vous, moi, je ne sais pas garder un secret, sauf si je l’oublie, et c’est avec une indicible joie que je vais vous livrer ma recette. A vous d’adapter les proportions à vos besoins. Il y en a qui parle en pot, moi, ce sera en « chaudron », désolez, mais se sont mes repères.

Dont pour un chaudron de confiture, il te faut

 

*  2,400 kg de « Couilles du pape » (Si t’en as pas tu peux prendre d’autres variétés !)

*  2,000 kg de gel sucre

*  Un petit verre d’armagnac (si t’en a pas, le Whisky fait l’affaire, faut tout te dire),

o     Tu peux aussi mettre de la vanille à la place de l’alcool

 

Ah, ça y est, j’en entends déjà qui chipotent, le gel sucre, ç’est pas aussi bien que le sucre ordinaire, et là, j’émets, moi aussi, une protestation vigoureuse, Vade rétro rétrograde !

Qu’est-ce que c’est que ces positions passéistes, quand je fais goûter mes confiotes à des inconditionnels de la méthode traditionnelle, ils (ou plutôt elles) trouvent qu’elles sont délicieuses et qu’elles ont bien le goût du fruit.

 Normal banane !!!

 

1)  Avec le Gel sucre tu mets 20% de sucre en moins dans ta confiote au profit du fruit

2)  Tu fais cuire moins longtemps ta confiture, ce qui préserve le goût du fruit, c’est de la confiture de figue que tu fais, pas de la confiture de sucre cuit.

 

Eh oh, ne pars pas, je ne t’ai pas engueulé, j’apportais juste ma modeste contribution au débat, donc :

*  Tu coupes tes figues en rondelles après avoir ôté la queue (non, ce n’est pas une grivoiserie)

*  Tu les mets dans un récipient

*  Tu ajoutes le sucre

*  Tu « touilles »

*  Tu ajoutes l0 CC d’alcool (l’armagnac va bien avec les figues)

*  Tu « retouilles »

*  Tu laisses macérer une nuit  en touillant de temps en temps.

 

Le lendemain tu prépares ton petit matos, (une coupelle en céramique que tu mets au freezer, un entonnoir à confiture, tes pots, spatules, torchons, louche, écumoire etc.)

 

Et c’est parti mon Kiki

 

*  Tu fais chauffer ta confiote dans le chaudron, tu touilles sans arrêt

*  A ébullition, tu comptes dix minutes (ils disent huit sur le paquet de Gel sucre, mais dix c’est mieux)

*  En fin de cuisson, tu sors ta coupelle du freezer et tu mets un peu de confiote dessus, tu attends un peu que ça refroidisse afin de vérifier si « ça a pris » ! tu peux aussi utiliser la méthode de la « goutte », moi  j’utilise les deux

*  Si c’est bon, tu arrêtes ta cuisson,

*  Eventuellement tu écumes, (mais éventuellement car tu n’es pas obligé de faire du zèle)

*  Tu remplis tes pots

*  Tu les retournes (après les avoir fermé, bien sûr)

*  Tu laisses refroidir

 

Et dis toi, que ta confiote, elle prend encore plus de goût en vieillissant.

 

Allez, bon appétit et fais gaffe à ton diabète.

01/09/2014

Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part

  Le dénommé Puzzle vient de se livrer à une provocation aussi immonde que lui en laissant un commentaire sur le texte écrit à l’occasion de la mort de ma grand mère,  J’ai décidé de ne pas l’effacer et de vous en faire profiter et même de le reproduire ci dessous.

 

e viens d apprendre que c est la journee de la gentillesse, vite je fais machine arriere... 
Donc je dirais pour me racheter que le blog d akela est passionnant, un petit bijou, une merveille, que les histoires qu il raconte sont captivantes et ne concernent pas que lui... 
Dire le contraire serait injuste, d ailleurs personne ne l a lu en entier... Meme si l autre jour g lu un texte complet, bon je m etais trompe de blog, d accord... 
Et puis qd meme son blog est utile qd j arrive pas a dormir, j en lis trois lignes et je dors 24 heures d'affilé, comme un bébé... C est dire, un somnifere aussi efficace faut le mentionner...
Allez salut akela, t es mon pote encore pour qq heures, un type drole, spirituel, fin... Non je blague, dire ca c est pas etre gentil, c est mentir...
Bon, tu t emmerdes d accord, personne s interesse a toi, sauf pour dire des banalites, du genre "bjr, ca va..."
Et aujourd'hui, c'est ton jour de chance, y a ton pote qui parle a la tele... Ca vaut pas une bonne sieste, d'accord, mais ca doit etre a mourir de rire... ou tragique, au choix... La comedia del arte... 
Allez, passe me voir qd tu veux, on te fera une petite camomille, ca calme tu verras

Écrit par : puzzle | 13/11/2012

 

 

Les imbéciles heureux ce n’est pas ce qui manque, même l’ami Georges reconnaissait qu’il y en avait dans sa bonne ville de Sète, mais rassurons le, il n’y en a qu’une infime minorité. L’un d’entre eux, d’ailleurs s’étant permis de me qualifier de la sorte, je me fais un plaisir de lui retourner le compliment. Car voyez vous, cet individu, à qui je ne m’adressais pas, à vu rouge (pardon à vu brun) quand je signalais à Ginette l’existence de « chaînes » (vous savez ces messages que l’on vous envoie en vous demandant de les faire suivre à d’autres). Certaines d’entre elles étant à forte connotations racistes. Ça n’a pas plu à ce monsieur et à une de ses groupies.

Car voyez aujourd’hui, c’est ringard, éculé d’évoquer Vichy, la collaboration, le racisme. Ultime provocation de ce type, il parait que j’en ai pris pleine les dents : Ah bon ? Parce que leurs insultes auxquelles je n’ai pas répondu tiennent lieu d’arguments ???? Le piège est grossier, il voudrait que je vienne sur son blog mais on ne débat pas avec ces gens là, parce que leur argumentation repose essentiellement sur des à priori irrationnels  et sur le pire des obscurantismes celui qui depuis des millénaires à justifié les pogroms, les croisades, les lois antisémites, les ratonnades, les rafles les camps de la mort, les pogroms, j’ai nommé le racisme. Oui, on ne débat pas avec les racistes, on les combat, et plus que jamais je suis déterminé à le faire, mais jamais je ne leur laisserai le choix du terrain.

Les voir se déchainer contre moi, c'est une fierté, la preuve que j'ai fais mouche.Je les gène ? je les génerai encore !!!!!

1001056-Crotale.jpgEvoquer le passé pour préserver l’avenir, c’est parait-il être un dinosaure, mais du haut de leur majesté et de leur gigantisme, les dinosaures ne craignent pas les vipères et les crotales qui rampent au milieu des excréments