Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/02/2016

Nous avons de qui tenir !!!!!

Il est des hasards étranges, la semaine dernière je te parlais de mon ancêtre Joseph BUISNEAU « Le Voyeux » et voici qu’aujourd’hui je reçois un mail m’informant que la ville de Saint Nazaire venait de retrouver dans ses archives un pavé de plomb contenant deux photos et une lettre. Ce pavé avait été « scellé dans un mur » par l’auteur de la lettre, dans laquelle il manifestait ses sentiments républicains sous le règne de Napoléon III. Ce document fut retrouvé lors de la réfection de la maison dans laquelle il avait été dissimulé. Il est l’œuvre de Joseph BUISNEAU arrière petit fils de Joseph « Le VOYEUX », et en l’occurrence mon arrière arrière grand oncle, frère de mon arrière arrière grand père.

 

Lettre de Joseph Buisneau 02.jpg

Lettre d'un quincaillier républicain sous le Second Empire :        Archives Municipales Dossier réalisé dans le cadre des Journées du Patrimoine des 15 et 16 septembre 2012 I            de Saint-Nazaire

 

Transcription de la lettre de Joseph Buisneau

 

Cette transcription reprend le texte de la lettre, ligne par ligne. L'orthographe a été respectée. Tous les ajouts apportés au texte pour une meilleure compréhension sont indiqués entre crochets.

 

J'ai été posée le 25 juillet 1866 par Joseph Buisneau, quincailler, né en la ville [de] la Flèche et par sa femme Stéphanie Lemeunier né au Château de Viré par Brulon (Département de la Sarthe) M. Lomenac entrepreneur à S[ai]nt Nazaire a construit la maison d'après les plans faits par J[osep]h Buisneau son propriétaire. Nous sommes venus habiter S[ai]nt Nazaire il y a 3 ans. Nous y fondons une maison de commerce de quincaillerie avec l'espérance que notre fils Camille Buisneau jeune homme de 18 ans la fera valoir, et continuera notre commerce et en augmentera son importance. La C[ompagn]ie générale transatlantique ayant établi S[ai]nt-Nazaire son port d'embarquement et de débarquement, l'établissement de chantiers de construction navale de M[onsieu]r John Scott sous la direction de M[onsieur] Audenet ingénieur de la marine de l'Etat ont donné à S[ain]t Nazaire un essor nouveau et ont contribué puissamment à donner aux habitants qui sont venus y créer des établissements de tous genres, l'espérance d'un agrandissement de la ville et d'une prospérité considérable à cause de la facilité d'établir des relations commerciales avec le monde entier. Si dans un avenir éloigné ce papier est trouvé, son lecteur verra si j'avais eu tort ou raison d'avoir foi en l'avenir de cette ville, comme j'ai foi en l'avenir de la démocratie et dans sa réussite chez tous les peuples civilisés. Nous sommes gouvernés par l'Empereur Napoléon III qui s'est servi de la démocratie pour arriver au despotisme. Son entente avec le clergé, ennemi de toute liberté pour les autres, ne la voulant que pour eux, l'a fait réussir dans son élection de président de la République (10 décembre 1848). Son coup d'Etat du 2 décembre 1851 lui a permis de s'imposer à la France et de refouler la démocratie. Le rétablissement des titres nobiliaires a créé une nouvelle aristocratie qui, alliée à l'ancienne et aux prêtres, blesse le sentiment de l'Egalité qui est dans le cœur de tout français. Vous qui me lisez, probablement après bien des ans, la France est-elle toujours le plus beau pays du Monde et la Nation la plus généreuse, parce qu'elle est en même temps la plus démocratique et que si son établissement est si difficile à fonder, cela tient à ce que trop de gens préfèrent leur intérêt particulier et du moment à ceux de l'avenir. (Etes-vous meilleur que nous n'étions ?) Etes-vous libres, ou êtes-vous esclaves ? Vous devez être ce que vous méritez d'être, car un peuple a le gouvernement qu'il mérite d'avoir, et si la fortune, la prospérité amolit [sic] le cœur du peuple français et lui fait oublier qu'il doit aux générations qui lui succède [sic] l'exemple de la vertu et du travail, alors peuple tu dois être esclave et par ta faute.

Nos portraits photographiques obtenus au moyen du reflet de la lumière sur une plaque argentée, quoi qu'en ces débuts, ont-ils passé à la postérité ?

Tu comprends pourquoi, dans cette famille, nous avons toujours combattu pour la démocratie, hier contre Napoléon III aujourd'hui contre les idées qui sont un affront National à la République

 

Deuxième post-Scriptum , Je viens de découvrir qu’un autre joseph BUISNEAU, fils du « VOYEUX » avait commandé dès septembre 1789 la milice fléchoise afin de défendre la jeune révolution française.

Cette fois ci, promis, juré, je ne me moquerai plus du « Voyeux », De Joseph son fils sergent major de la milice révolutionnaire, en passant par Joseph le quincaillier républicain de Saint Nazaire opposé à Napoléon III jusqu’à mon grand père Maurice et ses fils Claude et Pierre combattant les nazis jusqu’au 8 Mai 1945 sur la poche de cette même ville de Saint Nazaire, ses descendants nous ont laissé un précieux héritage dont nous n’avons qu’une envie, celle de nous en montrer dignes.

Les commentaires sont fermés.