Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/03/2014

Le Petit CHAPERON ROUGE

Ginette, j’ai beaucoup apprécié ton tableau du petit chaperon rouge, cependant tu comprendra qu’il est temps que la vérité soit rétablie sur cette lamentable histoire, l’opinion a été manipulée par la presse People, la désinformation stalinienne et le lobby des chasseurs a fait le reste. L’heure est venue de rouvrir le dossier, non, le loup n’a fait aucun mal au petit chaperon rouge, (surtout depuis qu’elle a pris les traits d’Alexandra), c’est absolument rocambolesque. De quoi accuse-t-on mon client ? (C’est-à-dire moi-même) je vous le demande, Si j’avais voulu manger le petit chaperon rouge, je l’aurai fait tout de suite, dans le bois, avec la galette et le petit pot de beurre, je ne me serai pas fatigué à courir à l’autre bout du pays pour aller dévorer avant la vieille carne dans sa masure délabrée, parce que je vous en reparlerai de la grand-mère, la vérité toute la vérité je vous l’ai promis, vous l’aurez. Qui a monté toute cette histoire ? A qui profite le crime ? Aux chasseurs, ce n’est pas par hasard que l’un d’entre eux a le beau rôle dans cette affaire. Ils nous en veulent sous prétexte qu’on leur pique « leur » gibier, mais oh, de quel droit s’attribuent-ils ce que la nature a donné à tout le monde ? Regardez les faire les beaux devant les jeunes filles et leur mamées. Mais revenons à notre de Grand-mère, c’est elle qui est derrière tout ça. Entre la pension de réversion de son mari et sa retraite de prof de gym du collège Rococo SIFFREDI elle a la belle vie, Toujours en voyage, jamais chez elle pour s’occuper de la petite le mercredi quand sa mère travaille. Vous la voyez habiter une vieille baraque aux fonds des bois ? Que nenni ma Ginette, la mémé du petit chaperon rouge a son duplex en ville, il lui faut son coiffeur,son docteur, son kiné à portée de main, et surtout le Karaté Club du pays, dont elle est présidente . La vérité ma Ginette, c’est qu’elle était jalouse parce que le Petit Chaperon rouge et moi on était copain et ça ne lui plaisait pas, « Un loup blanc, passe encore, mais un noir ! Ce n’est pas possible, Pas de ça ! ».
Allez ma Ginette, je te laisse, j’ai du travail car ce soir j’ai les trois petits cochons à dîner.

55c6df45af2919360bbf4969e80431b7.jpg


Je m’excuse auprès Alexandra ROSENFELD d’avoir subtilisé son visage pour y mettre celui de ma Louvette. Connaissant sa gentillesse je sais qu’elle me pardonnera. Tout comme je pense que Ginette me pardonnera d'avoir repris la lettre que je lui avais adressé sur son blog FreeARt http://freeart.midiblogs.com/

Les commentaires sont fermés.